POUR NOS ENFANTS

Les éduquer en toute tranquillité

Saint-Ouen a des écoles primaires (maternelles et élémentaires) de bon niveau et aux équipes dévouées. Les directions d’écoles et les équipes enseignantes sont cependant surchargées faute de moyens et de personnel (agents, animateurs). Elle sont aussi confrontées aux injonctions et missions multiples et non coordonnées qu’elles reçoivent du Rectorat, qui relève du ministère de l’Education nationale, et de la Mairie, qui est responsable des écoles primaires. Nos écoles pourraient fonctionner bien mieux et offrir un cadre beaucoup plus épanouissant à nos enfants si la voix des équipes enseignantes, d’une part, et celle des parents d’élèves, d’autres part, avaient leur place auprès des services communaux. Or les directions des écoles de Saint-Ouen ne sont jamais associées au travail et décisions municipales qui impactent ensuite leur fonctionnement.

 

Saint-Ouen, aux ACTES citoyens ! propose donc pour nos écoles et pour l’éducation des audoniennes et des audoniens, les mesures suivantes :

 

  • La création d’un conseil citoyen de l’Education chargé notamment de réévaluer la carte scolaire et le Projet éducatif territorial (PEDT).

  • L’association systématique des directrices et directeurs d’écoles au traitement des délibérations municipales concernant via l’adjoint.e à l’éducation et un.e référent.e au sein de l’administration.

  • Ouvrir la prise en charge des activités péri-scolaires à des associations (notamment sportives et artistiques) rémunérées et coordonnées par un.e. référent.e mairie en charge de l’accompagnement des associations et des directeurs d’école dans les transferts de responsabilité, la continuité des consignes de sécurité et du respect du matériel.

  • Plan pluriannuel de mise au normes d’accessibilité handicap de toutes les écoles maternelles et élémentaires de la ville.

  • Plan pluriannuel d'adaptation des écoles de Saint-Ouen aux enfants porteurs de handicaps :

    • Création pour chaque école d’un “accès rue” aménagé et signalisé pour personnes à mobilité réduite.

    • Accord de dérogation pour les enfants à mobilité réduite aux écoles dotées d’ascenseurs.

    • Financement d’équipements pour les enfants porteurs de handicap mental et/ou physique (matériel pédagogique spécifique, mobilier ergonomique, plans inclinés, ordinateurs portables, etc.)

  • Plan de recrutement et de formation continue d’d’Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelle (ATSEM) et d’animateurs.

  • Financement de programmes d’interventions extérieures et soutien aux pédagogies et projets innovants par des moyens financiers mais aussi humain de mise en relation, de déplacement et de diffusion.

  • Pour le parascolaire dans les écoles primaires et proposé aux contrat d’établissement des collèges et lycée, un appel d’offre municipal pour trois domaines d’intervention extérieure :

    • Écologique : projet “plus vert et moins cher” pour des écoles zéro déchet avec des cantines 100% bio.

    • Culturel : projet “ma ville, mes cultures”.

    • Démocratique avec le projet “Agora” : les élèves sont formés à la citoyenneté active (démocratie directe et participative) à travers l'élaboration d'un budget participatif à l'échelle de l'établissement consacré à des projets concrets.

    • Numérique : projet “Atelier outils, sécurité et responsabilités numériques”

 

  • Passage en zone 30 ou piétonne, selon les cas, des rues des écoles primaires.

  • Mise en place de cours d’enseignement de langues régionales et étrangères (en mutualisant les professeurs avec d’autres villes) par élargissement de l’offre du dispositif d’Enseignements langues et cultures d’origines (ELCO) de l’Education nationale.

  • Un agent de surveillance de la voie publique (ASVP) pour chaque sortie d’école.

  • Cantines scolaires 100% bio en 2025 : Accompagner progressivement  le Syndicat pour la restauration collective (SYREC) vers la confection de menus 100% bio et en quantité suffisante, en lien avec des circuits courts connus des élèves dans le cadre du projet “plus vert et moins cher”. 

  • Des écoles au coeur des fêtes communales : rétablissement du festival du jeu, une vraie fête de Noël pour toutes les écoles.

  • Le maintien des classes de neige et de courts séjours mer et campagne ainsi que leur ouverture aux niveaux allant de la maternelle jusqu’au CE2.

  • Création et mise en place de terrain d’aventure pour enfants dans chaque quartier.

 

Propositions issues de l’atelier du 22 novembre 2019

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon