POUR DE L'EMPLOI

À SAINT-OUEN

Rapprocher l’offre et la demande

L’objectif premier de ce programme est de rapprocher l’offre et la demande d’emploi au niveau de Saint-Ouen. Pour cela, plusieurs sous-objectifs doivent être atteint :

  • favoriser les contacts entre audoniens et entreprises locales ;

  • créer dans un même lieu un service d’accueil des entreprises et des demandeurs d’emploi ;

  • chaque jeune audonien doit pouvoir trouver à Saint-Ouen des solutions pour se former, s’informer, se cultiver, se distraire, pratiquer un sport ;

  • donner une place et impliquer les entreprises et leurs salariés dans la vie municipale ;

  • renforcer le tissu économique pour favoriser l’emploi local dans une perspective sociale et écologique (ex: diminution des migrations pendulaires).

 

Il faudra alors mobiliser toutes les énergies, les ressources pour faire en sorte que les audoniens trouvent à s’employer, à se former  ou à entreprendre, plus particulièrement en faveur des plus fragiles.

 

Le catalyseur sera la Maison de l’emploi, de la création d’entreprise et de la formation professionnelle (MECEFP) qui aura pour but de créer une émulation en se faisant  rencontrer les entreprises, les salariés et les habitants.

 

La MECEFP serait un guichet unique, c’est-à-dire le lieu des premières démarches, du premier interlocuteur pour les demandeurs d’emploi, de formation et pour les entrepreneurs du bassin.

 

Une véritable bourse du travail et de l’entreprenariat à Saint-Ouen. 

 

Elle regrouperait et coordonnerait :

  • Ce qui existe à Saint-Ouen -- Mission locale, Boutique information jeunesse (BIJ) -- ;

  • Ce qui est à Plaine commune -- Maison de l’initiative économique locale (Miel) -- ;

  • Intègrerait et relayerait aussi les services de Pôle Emploi et de la Chambre de commerce.

1.

Maison de l’emploi, de la création d’entreprise et de la formation professionnelle (MECEFP)

A. Actions de la MECEFP

 

  • Rapprocher l’emploi des demandeurs d’emploi, notamment les plus éloignés comme les jeunes :

    • Bus de l’emploi et de la formation pour aller à la rencontre des jeunes de quartier,

    • Parrainage des jeunes en impliquant, par exemple, les seniors et/ou les salariés (ex: tutorat),

    • Accueil en stage réguliers dans les entreprises de jeunes,

    • Forum de l’emploi des entreprises de SO : plusieurs fois par an, par branche de métier, etc. ;

 

  • Amplifier les offres de formations :

    • Favoriser les stages, les formations de courte durée, “l’école du soir” dans des domaines en tension (cuisine, informatique, mécanique, bâtiment, logistique, service à la personne) mais avec une attention particulière sur les formations de “base” comme la bureautique, pour réduire la fracture numérique, ou la maîtrise de la langue, pour une meilleure insertion sociale,

      • mis à disposition d’agents municipaux pour assurer ces formations sur des domaines qui pourraient maîtriser (ex: agent de la direction du budget et des finances pour une formation sur les tableurs)

  • Favoriser l’installation d’une Grande école,

  • Multiplier les passerelles entre les entreprises et les écoles ;

 

  • Accompagner les porteurs de projets :

    • accompagner les porteurs de projets à toutes les étapes du projet:  programmes d’accompagnement des premiers pas, des pré-incubateurs, des incubateurs, des couveuses, des coopératives d’activités et d’emplois, des pépinières, des espaces de coworking ;

  • Impliquer les entreprises et les salariés dans la vie de la Cité et mieux les connaître :

    • Plateforme des entreprises audoniennes afin de créer un réseau d’entreprises,

    • Conseil des salariés,

    • Mettre en place un vrai partenariat entre les entreprise et Saint-Ouen

      • proposer à l’ensemble des créateurs et dirigeants d’entreprise quelque soit leur statut social et leur secteurs d’activité, une prestation adaptée, individualisée et/ou collective ;

 

  • Connaître finement l’état du marché du travail en développer une réelle expertise du tissu local :

    • Mettre en place une logique pro-active de rapprocher l’offre et de la demande d’emploi. : visite régulière des entreprises, avoir une connaissance quotidienne leur besoin en emploi, etc.,

    • Connaître les emplois en dehors de la ville (ex: bassins d’emplois),

    • Créer une carte des métiers pour identifier les emplois les plus demandé ou les moins pourvus.

B. Fonctionnement de la MECEFP

 

  • Organisation en 3 services:

    • service aux entreprises

      • relation aux entreprises,

    • service emploi et formation

      • accompagner les demandeurs d’emploi,

    • service aux créateurs d’entreprises et aux porteurs de projets (dont Économie sociale et solidaire ())

      • analyse de projet (et non pas simple remplissage de formulaire),

      • aide aux créations d’entreprises et porteurs de projets;

 

  • Environ 30 personnes (à mobiliser à partir des 1 500 agents que compte Saint-Ouen) ;

 

  • Budget :

    • mobilisation d’une part du volet économique du budget de SO et de Plaine Commune,

    • captation systématiques des subventions à tous les échelons (européen, national, supra-communal) par la création d’un poste support dédié.

2.

Création du dispositif « Saint-Ouen Commerces »

3.

Saint-Ouen, employeur éthique et fiable

  • Titularisation et accompagnement des animateurs vacataires :

    • Les animateurs vacataires seront titularisés.

    • La Mairie les financera pour l’obtention du BAFA et du BEPEJEPS

 

  • Création d’un conseil des employés municipaux.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon